Environnement

Les infrastructures du port

Pour qu’un port soit propre, 2 actions sont nécessaires :

    1. informer les plaisanciers des équipements installés dans l’enceinte portuaire,
    2. sensibiliser ces mêmes plaisanciers à les utiliser.

Préserver la qualité environnementale du port :

    • ne pas utiliser les WC du bord : les sanitaires entretenus au mieux sont à votre disposition sur le port.
    • 1 Bid’huile: sur l’aire de carénage.
    • 1 conteneur à batteries : à l’atelier du port.
    • 1 réceptacle à piles usées : au bureau du port.
    • 6 petites poubelles et 10 conteneurs de 600 L : à proximité de chaque quai et appontement.
    • 1 zone de tri sélectif Verre – Emballages : à proximité de l’aire de carénage.

Les bonnes habitudes

Il est impératif que les plaisanciers se comportent de manière à ne pas polluer l’écosystème dans lequel ils naviguent et se divertissent. La Grande Bleue appartient à tous : la préserver, c’est se protéger soi-même et protéger les générations futures.

Les 10 commandements du plaisancier

I - Avant de mettre le bâteau à l'eau

Assurez-vous toujours du bon entretien du moteur pour éliminer d’éventuelles traces d’huile et éviter des pertes de carburant. Il en va de même des réservoirs de carburant et des tuyaux d’alimentation du moteur.

II - Pour l'entretien de la coque

Utilisez des produits anti-fouling « écologiques » afin de ne pas disperser de poisons dans l’eau ; soyez très attentifs à ne pas utiliser de produits contenant du plomb, du zinc ou du chrome.

III - Pour que le bâteau reste propre

Evitez l’emploi de détergents domestiques. Recourez à des détergents biodégradables.

IV - Le plein de carburant à la station

Il doit se faire en évitant toute dispersion dans l’eau. Les réservoirs sont à remplir à quai et non à bord.

V - Les réserves de carburant

Elles sont à conserver dans des réservoirs réglementaires connectables à la prise d’alimentation du moteur.

VI - Avant de larguer l'ancre

Assurez-vous du type de fonds marin au-dessus duquel vous vous trouvez : la manœuvre doit respecter l’intégrité des fonds marins, notamment là où se trouve l’indispensable Posidonie. Informez-vous des caractéristiques de la région que vous souhaitez visiter. Il convient de nettoyer l’ancre méticuleusement après l’avoir levée afin d’éliminer d’éventuels résidus de Caulerpa taxifolia (www.polmar.com). Sa prolifération incontrôlée diminue la biodiversité et menace la Posidonie déjà affaiblie.

VII - Les déchets inévitablement produits à bord

Ils doivent être ramenés à terre et placés dans des containers appropriés. Pour les déchets biologiques, de nouvelles technologies sont à disposition à bord et à terre.

VIII - Batteries & fusées de détresse : utilisées ou périmées

  • Ne doivent pas être jetées en mer.

Les engins pyrotechniques périmés ne doivent en aucun cas être jetés dans les conteneurs à ordures du port ou de la commune ou abandonnés sur le domaine portuaire. Adressez vous au bureau du port qui vous fournira les informations en sa possession pour la destruction de ce matériel de sécurité.

  • Les batteries inutilisables contiennent du plomb et des acides dangereux et polluants. Les fusées de détresse non utilisées et périmées peuvent exploser par de simples écarts de température à bord.

IX - Parcs maritimes & zones protégées

Le plaisancier respectueux de l’environnement sait qu’il doit respecter les indications fournies par les autorités de la zone. En général, la navigation de plaisance n’est pas interdite ; elle n’est que réglementée. Plus l’environnement est respecté, plus les règlements des Parcs Maritimes seront simples et moins ils n’engendreront de frais.

X - Ne pas décharger vos eaux usées en mer

Lorsque vous vous trouvez dans un port, dans un parc maritime ou dans une zone protégée présentant un intérêt particulier sur le plan écologique.

Observez toutes nos recommandations et faites-les connaître autour de vous